Les AMHE

Les Arts Martiaux Historiques Européens (AMHE) consistent en l’étude et la pratique de traditions martiales européennes éteintes.

Ils s’appuient sur une démarche de reconstruction, la plus fidèle possible, des techniques et des systèmes d’arts martiaux à partir des sources historiques. Les AMHE s’insèrent dans un cadre de pratique moderne et sécurisé, ils utilisent pour cela des simulateurs et des
protections adaptées. Les AMHE couvrent une grande variété de pratiques martiales, sur une période qui s’étale de l’antiquité jusqu’au début du XXe siècle. Ils permettent ainsi d’étudier et de pratiquer de nombreuses armes, mais également des formes diverses de corps à corps, comme la lutte ou le pugilat. Les arts martiaux équestres, avec ou sans armure, y sont également rattachés.

(source: ffamhe)

Le terme d’arts martiaux historiques européens (AMHE) désigne à la fois l’ensemble des arts martiaux qui ont existé en Europe et qui sont tombés dans l’oubli, et une démarche de reconstitution de ces arts martiaux, qui est apparue depuis 1990, environ. Les termes Western martial arts (WMA) (utilisé aux États-Unis), ou escrime historique, sont parfois utilisés pour désigner la même démarche, dans le second cas en se focalisant plus sur l’escrime. Néanmoins le champ des arts martiaux historiques européens est plus large, car il inclut également la lutte, le bâton, les armes d’hast, et d’autres armes plus inhabituelles, telles que le fusil et la baïonnette, la faucille, la pelle de tranchée…

Des reconstitutions modernes de certains de ces arts ont commencé à apparaître vers 1890 et sont aujourd’hui pratiqués de manière systématique depuis les années 1990.

(source wikipedia)